Pourquoi Jésus a-t-il été baptisé ?

Baptistère des Orthodoxes à Ravenne

 

Bapistère des Orthodoxes à Ravenne, médaillon central de la coupole - Vème siècle - Mosaïque - © Cliché FCL

Baptistère des Orthodoxes à Ravenne, médaillon central de la coupole – Vème siècle – Mosaïque – © Cliché FCL

Dans ce médaillon central qui couronne la coupole du baptistère des Orthodoxes à Ravenne, nous voyons Jésus immergé jusqu’à mi-corps dans les eaux du fleuve. Le grand talent des mosaïstes reproduit le flux et la transparence de l’eau du Jourdain qui laisse entrevoir la nudité du Christ, manifestant ainsi son humanité. Les artistes sont encore imprégnés des canons antiques puisque le Jourdain est personnifié par le personnage placé à sa droite.

Jean-Baptiste, sur un promontoire rocheux, vêtu d’une peau de bête, verse l’eau de la main droite. Il tient, de l’autre main, une croix richement ornée, telle un bâton pastoral. Elle rappelle que la solidarité de Jésus avec les pécheurs et les hommes en général lui fait accepter cet autre baptême qu’est celui de la mort (Mc 10,38-41). L’immersion dans les eaux du Jourdain annonce déjà la plongée dans la mort. Jésus descend dans les eaux pour y noyer le péché des hommes qu’il prend sur lui, mais sa remontée marque, pour l’humanité, la renaissance à la vie nouvelle et à l’Esprit de Dieu.

Reconnaître en Jésus le serviteur bien-aimé

La colombe de l’Esprit Saint est placée au-dessus du Christ, jaillissant du fond d’or, selon la tradition byzantine qui indique que la source de la scène représentée est sacrée. L’Esprit accompagne la voix qui se fit entendre :  » C’est toi mon Fils : moi, aujourd’hui, je t’ai engendré « . Cette désignation de Jésus invite tout lecteur de l’évangile, tout homme, à reconnaître en Jésus, dès le moment initial de son activité publique, le serviteur bien-aimé de Dieu annoncé par Isaïe. Il est le Fils de Dieu en un sens tout à fait singulier, dont la mission est de restaurer les relations de Père à fils entre Dieu et les hommes. Cet appel nous atteint par-delà les âges.

 Jésus entièrement solidaire des hommes

Pour accomplir sa mission, Jésus demande le baptême que Jean Baptiste administrait pour la rémission des péchés. Par ce geste, Jésus se montre entièrement solidaire des hommes pécheurs, au milieu desquels sa mission prend tout son sens. Non seulement Jésus annonce que les entraves du péché peuvent être brisées, mais il montre, par sa fidélité totale à Dieu, qu’il est possible pour tout homme, même au cœur d’un monde marqué par le mal, de faire germer l’amour que Dieu a semé dans le cœur de tous.

Père Frédéric Curnier-Laroche, historien de l’art et prêtre du diocèse d’Autun