Jésus, un sage ou un pédagogue ?

Jésus, un sage ou un pédagogue ?La réponse de Mgr André Dupleix

Les deux termes peuvent être utilisés, même si, pour la foi des chrétiens, Jésus est beaucoup plus qu’un sage ou un pédagogue puisqu’il est Dieu.

On peut dire cependant que la dimension divine de la personne de Jésus est indissociable de ses qualités humaines. On le voit en particulier dans la façon concrète dont il va parler à ses disciples et aux foules, de telle manière que celles-ci comprennent au mieux le sens de son enseignement et vers où il les conduit. En un sens, s’il y a sagesse et pédagogie de Jésus, elles ne font que révéler la sagesse et la pédagogie du Dieu de l’alliance, tout au long de l’histoire de l’humanité.

Si, en la personne de Jésus, sagesse et pédagogie sont étroitement liées, il est toutefois possible de les distinguer dans l’opinion de ses auditeurs et disciples.

Jésus, maître de sagesse ?
On peut le dire. Dans l’évangile de saint Marc, plusieurs auditeurs s’interrogent : “quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, si bien que même des miracles se font par ses mains ?” (Marc 6,2). Saint Luc utilise le terme à plusieurs reprises : “dès l’enfance de Jésus, il se fortifiait, étant rempli de sagesse ; et la faveur de Dieu était sur lui” (Luc 2,40). Devant la foule, en évoquant la sagesse de Salomon, Jésus dira : “il y a ici bien plus que Salomon”  (Luc 11,31). Et face aux perspectives de persécution : “moi, je vous donnerai un langage et une sagesse que ne pourront contrarier ni contredire aucun de ceux qui seront contre vous” (Luc 21,15). Saint Paul n’hésitera pas à dire : “il est Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu” (1 Corinthiens 1,24).

Jésus pédagogue ?
Sûrement aussi. Clément d’Alexandrie (IIIème siècle) intitulera une de ses œuvres “Le pédagogue”. Si l’on peut parler d’une pédagogie originale de Jésus c’est bien parce que dans ses actes, ses paroles, son type d’enseignement, il a bien été, selon l’expression de ses premiers auditeurs, “quelqu’un qui enseigne de manière nouvelle avec autorité et non comme les scribes…” (Marc 1,22).

Qu’est-ce qui caractérise cette pédagogie ?
Jésus est un initiateur : “Je suis le chemin, la vérité et la vie” (Jean 14,16). L’initiation par Jésus est un chemin d’humanité et ce chemin conduit à Dieu. Le lien au Christ devient, pour ceux et celles qui l’approchent, une expérience de l’Amour de Dieu. Un Amour qui libère, renouvelle et restructure. C’est bien là, tout l’enseignement de l’Évangile.

Par son attitude, il est proche de tous et de chacun, librement et sans distinction, en les considérant pour eux-mêmes : Zachée (Luc 19,1-10), la Samaritaine (Jean 4,1-42), la femme adultère (Jean 8,1-11)

Par son langage symbolique et parabolique, il se fait entendre de tous en utilisant des mots et des images accessibles à tous : “tout cela Jésus le disait aux foules en paraboles et il ne leur disait rien sans paraboles” (Matthieu 13,34).

La pédagogie de Jésus apparaît enfin dans la façon concrète dont il modèle la responsabilité de ceux qui font appel à lui ou qu’il choisit. Dans l’un et l’autre cas, il les éduque en les enseignant mais aussi en leur faisant confiance (Marc 3,13-19).

L’attitude de Jésus reste un exemple pour l’Église et les baptisés. Chacun de nous, à sa mesure, peut expérimenter dans sa vie et dans ses relations aux autres cette sagesse et cette pédagogie et se poser la question : “qu’aurait fait Jésus à ma place ?”.

Mgr André Dupleix Mgr André Dupleix, recteur honoraire de l’Institut catholique de Toulouse
Contactez l’auteur.